L'expertise des passionnés du chaume

Bienvenue sur Expert Toiture Chaume

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.

Portrait

Bachelier, il dispose d'un diplôme d'état de Technicien en bâtiment. Il s'initie à la fonction de représentant d'architectes sur des grands chantiers d'Ile-de-France. Dans les années 60-70, son père vend des chaumières sous la marque Northwood. Les toitures sont réalisées dans toute la France par des hollandais, dont il devient l'élève. Chaumier dès 1971, il s'installe artisan en 1973.

En mars 1994, il fonde avec Charles Duparc l'Association Nationale des Couvreurs Chaumiers (ANCC). Il en est élu président deux années consécutives. Lors d'une assemblée générale des chaumiers, il est élu à l'unanimité expert de l'association. Cette reconnaissance est la consécration de sa carrière et lui permet d'argumenter sa candidature à l'expertise judiciaire près la Cour d'Appel de Rouen. Le 9 décembre 2008, il devient le seul expert en toitures chaume inscrit en Cour d'Appel. Il co-rédige les prescriptions techniques qui sont éditées par l'ANCC et qui font référence dans la profession.

Il a transmis sa passion à 7 entrepreneurs chaumiers qui furent ses élèves, dont l'un d'entre eux est élu président de l'ANCC en 2013.

Nouveaux articles

La qualité du matériau porte sur sa forme et sur le niveau de nettoyage avant la mise en bottes. Parce qu'il est essentiel, ce choix incombe normalement à « l'homme de l'art » qu'est le chaumier ; il endosse alors toute la responsabilité du devenir de l'ouvrage. Le bon matériau se doit d...
La première question contient une possibilité d'équivoque quant au terme de restauration. Selon ma sensibilité, une restauration en bâtiment, consiste à remettre en état un bien qui ne l'était plus. Au mieux, le résultat confine au travail neuf… En chaume, compte-tenu qu'un toit s'use, comme un pneu...
Deux techniques rivalisent en qualité, faisant appel au même bon sens. Elles ne diffèrent que par la stratégie de pose. La technique horizontale dite Hollandaise consiste à répartir sur plusieurs mètres d'une ligne horizontale des bottes de roseaux qui seront pressées contre la charpente par une fine barre et des fils...
Selon la méthode horizontale, employée par 95% des chaumiers en Europe, le fil de fer galvanisé fixe les roseaux au liteau en association avec une barre de métal galvanisé de 5 à 6mm de diamètre, qui exerce une pression régulière sur les roseaux. Pour conduire le fil de fer derrière le liteau, une première aiguille...
Il est souvent admis que « paiement vaut réception ». Pour exiger son solde, le chaumier doit avoir obtenu du client une réception de travaux sans réserves. Ce document est en outre le point de départ des garanties. Si le travail du chaumier ne satisfait pas le client, l’arbitrage de l’expert est la...
Non. Que l'on utilise l'une ou l'autre des méthodes, le principe général est de bien enfouir les ligatures en métal dans l'épaisseur du toit qui est au moins de 25 cm en haut et de 30 cm en bas. Les fils et les barres galvanisés doivent être corrodés le plus tard possible et cette corrosion est inévitable...